vendredi 16 septembre 2016

Le Petit bourreau de Montfleury


Quelle pire charge à occuper que celle de tuer un homme ? Ce n’est pas un malfrat mais un bourreau qui se trouve dans une situation des plus complexes:  choisir ou non d’exécuter un homme, un innocent qui plus est. Depuis l’élection du nouveau maire, qui souhaite instaurer la terreur en condamnant un innocent, le Petit bourreau de Montfleury vit dans la frayeur. Louise, la fille du condamné à mort, a le courage de venir plaider la cause de son père. Le petit bourreau sera-t-il assez courageux pour s’opposer aux décisions du maire tyrannique ?



Cet album de Marty Planchais, artiste nantais, a l’audace de traiter avec franchise de politique dévoyée et de justice corrompue, des sujets qui peuvent aider les futurs citoyens de demain, à l’écoute des actualités, à réfléchir sur des engagements citoyens. Une lecture indispensable, subtile, maniant réalisme et humour.



Marty Planchais, Le Petit bourreau de Montfleury, Sarbacane, 2016


jeudi 8 septembre 2016

Du matin au soir







Tout est dit sur la 4e de couverture du Matin au soir : une forme peut en cacher une autre. Flavia Ruotolo surprend ses lecteurs en détournant objets, symboles, animaux et en leur attribuant une nouvelle signification. Les images se font face et l’on s’amuse à découvrir les différences graphiques d’une illustration à une autre. Le bol du déjeuner devient, en se renversant, un champignon de contes de fée.  La page d’exercices s’enroule dans la bouteille vide et augure une aventure à poursuivre. Des billes éparpillées sur le sol se rassemblent pour représenter une météo incertaine. 

Pour Paul Eluard "La Terre est bleue comme une orange" et pour Flavia Ruottolo," une histoire se raconte ... du matin au soir". 
Son album est une rêverie qui s’agite, un théâtre d’objets qui s’anime pages après pages et nous invite à voir autrement. Laissez vous bercer par ce livre poétique et visuellement inspirant.



Flavia Ruotolo, Du matin au soir, hélium, 2016


mercredi 13 juillet 2016

Métropolis

Benoit Tardif, Actes Sud junior, 2016
Avec Métropolis, on part pour un tour du monde des métropoles. Avec plus d’une trentaine de villes représentées, de l’Amérique  à la Nouvelle-Zélande, Benoit Tardif nous propose un documentaire illustré attractif, ludique et malin : où comment faire de la géographie sans s’en rendre compte.






















Chaque métropole fait l’objet d’une double page dans laquelle figurent, uniquement en illustrations, les bâtiments incontournables ou les éléments caractéristiques des villes à découvrir (commerces, plats traditionnels, emblèmes, curiosités locales…).

La première escale est consacrée à Paris : Tour Eiffel, Arc de triomphe, cathédrale Notre-Dame, boulangerie avec croissant et baguette à l’honneur, boutique de mode et croisière sur la Seine en bateau-mouche.
























On tourne la page et on change de décor. On parcourt ainsi les capitales européennes : Londres, Amsterdam, Zurich, Berlin, Cracovie… Puis, on s’échappe à l’ouest, au Canada, aux Etats-Unis, en Amérique du Sud pour ensuite filer en Afrique et enfin en Asie et en Océanie.



Métropolis a une grande force visuelle : les vignettes représentant les villes s’imbriquent, tel un puzzle, les unes avec les autres et offrent ainsi une mosaïque d’images très attractive où les couleurs se répondent. Un beau documentaire qui donne envie d’apprendre et de voyager….


Benoit Tardif, Métropolis, Actes Sud junior, 2016